samedi 9 août 2014

2001 : l'Odyssée de l'Espace - Arthur C. Clarke

2001 : Odyssée de l'Espace
Auteur : Arthur C. Clarke
Édition : J'ai Lu
Genre : Science-Fiction
Description :
Le vaisseau Explorateur 1 est en route vers saturne. A son bord, deux astronautes et le plus puissant ordinateur jamais conçu, CARL 9000.
Cinq ans plus tôt, un étrange monolithe noir a été découvert sur la Lune. la première preuve dune existence extraterrestre. Et bien longtemps avant, à l'aube de l'humanité, un objet similaire s'était posé sur terre et avait parlé aux premiers hommes.
Un nouveau signe de cette présence a été détecté aux abords de Saturne. Que sont ces mystérieuses sentinelles ? Quel message doivent-elles délivrer ?
Nous sommes en 2001 . L'humanité a rendez-vous avec la porte des étoiles, aux confins du cosmos...

xxx

Lorsque j'ai vu que ce roman ne faisait que 190 pages, je me suis dis que c'était un classique incontournable que je pourrais facilement lire en une ou deux soirées maximum. L'absence de temps de lecture et la complexité du contenu ont fait qu'il m'aura quand même duré plus d'une semaine ! La raison principale est la lenteur de la narration, qui comporte 6 parties mais qu'on pourrait résumer en trois : durant la première, on est à l'âge de pierre et un étrange monolithe se met sur le chemin d'un homme-singe, Guetteur de Lune. Puis, à la fin du 2ème millénaire, le Dr Floyd se rend sur la Lune à cause d'une étrange mise en quarantaine; et enfin cinq ans plus tard un astronef est envoyé dans l'espace pour rejoindre pour la première fois Saturne.

Chaque partie est décrite à l'échelle de semaines ou de mois, décrivant la routine des personnages avec un style calme, même lorsqu'un élément perturbateur intervient.

J'ai trouvé chaque partie très intéressante, offrant à la fois des faits et leur interprétation, mais ce que j'ai le plus aimé c'est la vision du monde qui est donnée. Le monolithe de la Préhistoire va influencer de manière définitive l'Histoire de l'humanité, ce qui est une manière bien originale d'expliquer l'évolution de l'Homme. J'ai aussi aimé la vision que Clarke avait de son futur, qui est notre passé. Pour lui, dans les années 2000 la planète arriverait à 6 milliards d'habitants et la majeure partie des ressources seraient épuisées. Les hommes ayant découvert la guerre et les armes seraient continuellement sur le point de s'autodétruire (là dessus il n'avait pas totalement tord...). Pour ce qui est de la technologie, il avait plutôt bien imaginé l'avenir car il décrit des choses comme des tablettes numériques, livres numériques, etc.

Mais pour le reste, l'histoire de cette entité extra-terrestre qui se manifeste par le biais de monolithes, je dois avouer que je suis un peu passée à côté. C'est ce qui m'intéressait le moins dans l'histoire, et au fond c'est parce qu'ils ne se manifestent que très peu. Le voyage dans l'espace et la description de la vie à bord d'un astronef sont plus intéressant qu'une brique aux proportions en rapport avec la racine carré de 1, 2 et 3. C'est aussi certainement pour ça que je suis un peu passée à côté de la fin et que je n'ai pas compris grand chose (certainement à cause de l'absence de réponses aux interrogations du lecteur). Je pourrais vous résumer les derniers chapitres par un beau "WTF !?" d'incompréhension totale, mais je suis sure que des personnes bien plus éclairées que moi trouveront une signification à ce final étrange.

Je tiens à dire que ça n'annule pas vraiment la qualité du roman en lui-même qui est très bien écrit et avec le réalisme d'un astronome qui décrit un voyage dans l'espace. Je ne suis pas vraiment experte de ce genre de SF et justement j'ai apprécié pouvoir comprendre chaque description et chaque notion de physique.


Ce livre est ma première participation au challenge Morwenna's List.

http://le-dragon-qui-lit.blogspot.fr/2014/07/challenge-morwenna.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire