samedi 30 mai 2015

Les aventures de Tom Bombadil - J.R.R. Tolkien

Les Aventures de Tom Bombadil
Auteur : J.R.R. Tolkien
Édition : Pocket
Genre : Fantasy / Poésie
Description :
Au milieu des années cinquante, un professeur d'Oxford à l'imagination inépuisable créait une épopée fabuleuse qui allait devenir l'objet d'un culte jaloux pour toute une génération de lycéens anglais avant de conquérir le monde entier. Aujourd'hui, les lecteurs du "Seigneur des anneaux" se comptent par millions, mais ces adeptes des "Hobbits" et de leur pays des merveilles continuent à se comporter comme une secte secrète ou une maçonnerie d'initiés. Afin de faciliter l'accès des plus jeunes à son royaume fantastique, J.R.R. Tolkien publia "Bilbo le Hobbit", sésame de l'œuvre, en 1937 et, plus tard, des récits comme "Les aventures de Tom Bombadil", le joyeux drille, qui prolongent l'enchantement sur le rythme des comptines enfantines.

xxx

 C'est une lecture assez étrange que j'ai eu de ce recueil. Lorsque j'en ai entendu parler pour la première fois, je ne pensais pas que ce serait de la poésie. Ca ne m'a pas vraiment arrêté, surtout que l'édition étant bilingue et que j'ai tendance à être critique sur les traductions, je me suis dis que la lecture en serait d'autant plus agréable et surprenante.

Les Aventures de Tom Bombadil n'est en fait le titre que du premier poème. Le recueil en compte 16 en tout, qui traitent des thèmes variés mais qui semblent tous avoir lieu en Terre du Milieu (même si ce n'est pas précisé). On y retrouve des histoires de Nains, de Trolls, d'Elfes, certains croisant la route du vieux Tom, mais pour la plupart n'ayant rien à voir avec lui. Ca m'a surprit au début, mais ce n'était pas pour me déplaire parce que même si j'aime bien Tom, je n'avais pas envie de lire 16 poèmes sur lui.
Leur qualité est assez variable, la traduction n'est pas très bonne dans le sens où elle ne respecte pas les rimes mais essaye de traduire au mieux le texte. Il y a donc parfois des répétitions, des phrases qui ne sont pas très jolies, mais pour ceux qui comprennent un peu l'anglais, ce n'est pas tellement dérangeant parce que ça permet d'avoir le bon sens des mots, mais de se référer à la version d'origine pour l'aspect poétique.

Et poésie il y a ! Tolkien manie la langue avec merveille ! Ce recueil est magnifique ne serait-ce que par l'emploi des mots. Certains poèmes ont des vers très courts et avec une sonorité magnifique. La plupart du temps je m'amusais à les lire à voix haute pour en apprécier toute la beauté.

Ceux que j'ai préféré sont L'homme dans la Lune est descendu trop tôt, qui fait un peu penser à une fable avec une sorte de morale à la fin, et Perry-Le-Bigorneau qui parle d'un Troll à la recherche d'un ami.
Quand je lis ce genre de livres, j'aimerais vraiment avoir des enfants à qui raconter ce genre d'histoires (parce qu'une fois encore ce sont des comptines pour enfants).
C'est un recueil magnifique même s'il est assez inégal (il n'empêche que le poème le moins "bon" reste excellent) qui montre l'étendu du pouvoir de Tolkien sur la langue anglaise. Je recommande à tous ceux qui sont capable de lire de l'anglais, mais malheureusement les autres passeront à côté de quelque chose de magnifique, pour un substitut français qui ne reflète que pauvrement le contenu, sans une trace de la qualité.


Cette lecture participe aux challenges Morwenna's List
et 2015 de Lecture Imaginaire


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire