mercredi 24 juin 2015

Terremer - Ursula K. Le Guin

Terremer
Auteur : Ursula K. Le Guin
Genre : Fantasy - Médiéval Fantastique
Editions : Robert Laffont / Le Livre de Poche
Description :
Ici, il y a des dragons. Il y a des enchanteurs, une mer immense et des îles.
Ged, simple gardien de chèvres sur l’île de Gont, a le don. Il va devenir au terme d’une longue initiation, en traversant nombre d’épreuves redoutables, le plus grand sorcier de Terremer, l’Archimage.
Ce volume réunit les trois premiers livres de Terremer, Le Sorcier de Terremer, Les Tombeaux d’Atuan et L’Ultime Rivage, dans une traduction soigneusement révisée et complétée par Patrick Dusoulier

xxx

Imaginez-vous autour d'un feu de camp à l'époque médiévale, au coeur d'une nuit bien sombre, avec de nombreuses étoiles qui brillent au dessus de votre tête...
Imaginez un vieux mage de village qui vous raconte des aventures de dragons et de sorciers très puissants, des mythes et légendes qui vont penser à l'Irlande ou l'Ecosse, le tout sur un paysage digne d'un Miyazaki. Vous avez l'ambiance générale de Terremer, c'est à dire magnifique !

Le Guin est une magicienne des mots : elle nous raconte une histoire qui se rapproche d'un conte et on est comme des enfants à boire ses paroles ; elle a un style (et je tire mon chapeau bien bas au traducteur aussi) qui captive et entraîne sans qu'on s'en rende compte, et sans qu'on voit les pages défiler.

Cet ouvrage de 700 pages regroupe trois histoires de l'univers de Terremer : Le Sorcier de Terremer, les Tombeaux d'Atuan et l'Ultime Rivage..

Dans la première histoire, on fait la rencontre de Ged, un mage-né, et on suit son éducation magique, ainsi que sa première quête. Cette histoire nous transporte et nous fait voyager dans un univers magnifique, où l'on croise par moments dragons et autres créatures fantastiques. Ged est un personnage plein de nuances, mais très attachant, qui ne cesse d'évoluer.

Les Tombeaux d'Atuan change de registre et d'ambiance : nous voilà aux côtés de la jeune Arha, Unique Prêtresse et Gardienne des Tombeaux. J'ai eu plus de mal à entrer dans cette histoire car j'avais vraiment adoré celle de Ged juste avant, mais je me suis aussi rapidement trouvée à ne plus pouvoir décrocher au moment de son retour dans l'histoire (non, non, ceci n'est pas un spoiler, car l'auteure n'hésite pas à nous laisser entrevoir l'avenir du personnage tout au long de ses aventures).

Et enfin, on a l'Ultime Rivage.. Ged revient, encore et toujours, et a une troisième époque de sa vie. Le personnage principal, qui va lui voler la vedette, est un prince avec qui il partira à la suite d'un mal bien étrange et différent de tout ce qui a pu être vu ou connu jusqu'ici dans l'Archipel !

Ce sont de magnifiques histoires racontées avec poésie, le cycle devrait être un classique incontournable de la Fantasy, tellement c'est mieux que tout ce qu'on peut lire de nos jours. Malheureusement peu de lecteurs "lambdas" connaissent vraiment. Dans tous les cas, foncez, foncez :)

(Quand à moi, je pense que je ne vais pas m'arrêter là dans mes lectures de Le Guin...)

Cette lecture sera ma dernière participation


4 commentaires:

  1. Il est dans ma wish-list! :) Bon, on ne va pas se mentir, le film de Miyazaki-fils, même si je ne l'avais pas énormément apprécié, y est pour beaucoup... Parce que l'univers a l'air géant et que surtout, il y a quantité de trucs dans le film qu'on ne pige jamais, puisqu'il a cru bon de sauter les épisodes précédents pour se précipiter directement à la fin...

    (Attention, spoil dans les lignes d'après pour les non-initiés)

    Par exemple, puisqu'apparemment le film se base sur "l'Ultime Rivage", est-ce que ce serait possible d'avoir une explication quant à l'assassinat du Roi par son Prince de fils? J'avoue que c'est le truc que je n'ai jamais pigé, et qui m'a dès le début fait détester ce vil garnement... (alors que son papounet avait l'air d'un chic type, pourtant!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il paraît que c'est inspiré aussi des Tombeaux d'Atuan (là faudra qu'on m'explique...) et par Tehanu, le tome qui suit l'Ultime Rivage (je ne peux pas aider ici, vu que je ne l'ai pas lu).
      Dans tous les cas, le film est un gros n'importe quoi qui mélange plein de choses et ne répond à aucune question ! Ne va pas chercher les réponses dans le bouquin parce que l'histoire n'est pas la même. Mais lis-le, car il est magnifique, et l'ambiance générale fait penser à un Miyazaki de toute manière, donc ça n'est pas étonnant qu'il ait été adapté par les studios !

      Supprimer
  2. Ah, Le Guin... Je préfère sa science-fiction (le cycle de l'Ekumen est juste légendaire) à sa fantasy, mais celle-ci reste fort bonne. C'est effectivement une écriture comme on en fait plus (mais en a-t-on même déjà fait une identique à celle de Le Guin ?), pleine de poésie et à l'ambiance vraiment particulière. Vive Le Guin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis, vive Le Guin !
      Ca ne laisse pas la même impression que le cycle d'Ekumen (enfin les Dépossédés, pour moi), c'est même dur de trouver des similitudes entre ces deux cycles. C'est presque impossible de deviner que c'est la même personne qui les a écrits ! En tout cas c'est magnifique, c'est un des meilleurs livres de Fantasy que j'ai écris.. maintenant il va falloir que je m'attaque à la suite :D

      Supprimer